MAXIMES

Les maximes de Jihel, espace et temps



On a dit beaucoup de choses fausses sur Jihel et même plus encore. Commencer mon article ainsi me permettra de ne pas en dire, ou du moins très peu, enfin le moins possible.

Cet artiste peu ordinaire qui sait varier à l'infini son esprit me fait penser à un poète perdu dans une époque qui n'est pas la sienne, pourtant en sautant de caricatures en œuvres d'arts, de sérigraphies d'hommage en pensées multiples, on trouve un homme un peu fou mais oh combien réaliste. Dessins symboliques où le texte trouve toujours une importance capitale, il a su capter par ses écrits la trame de l'art et des mots, ses pensées, certains appellent cela des maximes, soit, ses pensées-maximes ont la fulgurance d'un photographe d'ombres et de lumières. Auteur de plusieurs séries à texte, je reste admiratif devant ce support réfléchissant, les titres d'ailleurs ne livrent aucun message, tout se déroule dans des phrases qui brouillent les cartes comme pour nous indiquer une route à suivre, pas unique d'ailleurs, mais ouverte et plurielle.

Jihel est très connu pour ses dessins de presse, l'actu comme on dit, beaucoup moins pour ses textes, pourtant je suis certain que c'est ce qu'il restera, qui se souviendra de cet obscur ministre de Mitterrand, de cette affaire sans éclat sous Sarkozy, qui ? Il faudra aller chercher et chercher pour souvent un résultat médiocre, bien sur dans l'instant c'est amusant surtout vu par l'œil de cet artiste caustique, mais le temps en fera un journal jauni. Bien entendu ce jugement n'enlève en rien le talent de l'observateur attentif qu'il est à la politique mondiale, il n'a fait que prolonger dans le dessin son ancien métier de journaliste de l'écrit.

Alors il reste les textes sur l'art, la philosophie, la sexualité, l'anarchie, etc, des textes longs ou courts, des extraits, c'est selon, les présentations sont diverses, texte à la main sur de très grandes séries ou des encarts sérigraphiés en très petit nombre.

Il y a dans ces écrits le regard d'un artiste qui sait prolonger ses pensées par sa palette de couleurs, l'œil est attiré par une réalité figurative, on se laisse déborder par les mots, c'est voulu, il cherche avec opiniâtreté une harmonie parallèle à cette dite réalité. Ils sont rares ces artistes qui se sont à ce point engagés dans la voie d'une transcription du visible tout en jouant de l'intellect sur notre sensibilité.

Ces maximes trouvent là par cette attention du percevoir un sentiment d'éternité. 
 

Thomas KYLE

Collectionneur de mots. 

Le vieux pont 3

Distanciation

received_1851172725198480

received_1836587773323642

received_1836652179983868

received_1842559449393141

received_1842556606060092

17571261_1765368160445604_1804501792_o

received_1767473250235095

received_1763778083937945

received_1763777180604702

received_1768987956750291

received_1769722386676848

17776966_1769722386676848_1912808638_o

received_1808752746107145 (1)

received_1835671463415273

received_1823663514616068

received_1823663437949409

received_1833423896973363

received_1808752726107147

received_1819849328330820

received_1797926657189754

received_1808752729440480

received_1827982064184213

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

Maximes

received_1747570208892066

17197704_1755880368061050_1005695358_n

received_1710194119296342

received_1710194085963012

received_1717858595196561

received_1710194059296348

received_1717219535260467

received_1717219521927135

received_1717858578529896

received_1717858595196561

2016 : Jihel créé par Janick Jacquet 

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
Antisémite (2)