MARILYN SATANIQUE

Marilyn Satanique ou le mythe de la Déesse infernale

 

Marilyn entre en scène en créature ailée aux rémiges sombres imposantes tel un ange déchu, des yeux de braise nous fixant avec aplomb et sang-froid, vêtue de dentelle noire affriolante sur un décor de fond incandescent. Le visage du Sâr, au profil expectatif et subjugué, se fait discret presque tapi dans l’ombre, semblant être supplanté mais surtout conquis.

La mue imaginale de la Marilyn Péladanesque s’est accomplie et Marilyn Satanique a éclos au centre de la Terre, tel le Phœnix qui renaît de ses cendres. Cendres des rameaux de thym brûlés et jetés en offrande sur le lieu sacré rituel, oxythymia sacrificiel. La déesse infernale Hékate est ici évoquée sinon invoquée voire incarnée.

Comme Marilyn en proie à ses propres démons dans une tourmente émotionnelle qui l’ont emportée avec le cinabre macabre, drogue d’immortalité pour une mort tragique et une éternité damnée : un feu follet d’une feue folie.

Le feu de la renaissance a ouvert les Enfers et la divinité ténébreuse, la maître ès sataneries danse sur le brasier du monde souterrain sous la prés(id)ence de Baphomet.

Le feu tout-puissant dévore et consume, feux et flammes de la colère, de la passion, du désir charnel, de la puissance sexuelle. Il permet aux dualités primaires de s’apprivoiser et de s’harmoniser.

D’autres créatures peuplent le monde chthonien : une sphère de pouvoir, de l’Arbre de la Mort dans la Kabbale Hébraïque, nous dévoile les forces maléfiques qliphothiques Gamaliel et Nahashiel ; émanations malveillantes et impures, serviteurs du démon sexuel, de la reine des succubes et de la nuit, Lilith est convoquée.

Une autre incantation de la face cachée de Marilyn Satanique, dans l’ombre de sa psyché, la Déesse Serpent tentatrice et vengeresse, l’insoumise sexuellement libérée, initie à la révolte féminine.

Lilith s’invite et incite Marilyn, dans la chute de l’état de perfection, à explorer l’alchimie sexuelle.

Guidée dans les sentiers de la voie sombre, elle doit affronter et dominer ses pulsions et instincts originels afin de sublimer sa sensualité déifiée, et ainsi s’en libérer.

Au plus profond de son monde obscur propre, illuminé par l’Ange de la Mort, le feu de l’esprit transcende l’être…

 

Aurore ROUZEAU

Collectionneuse de cartes postales de Marilyn Monroe et amatrice d'art Jihelien

Série se composant de 35 numéros....Terminée

2016 : Jihel créé par Janick Jacquet 

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon