VOLTAIRE 

VOLTAIRE DANS L'IMAGINAIRE DE JIHEL.


 

 

JIHEL, même s'il s'en défend régulièrement est un artiste à succès, artiste maudit soit, férocement incorrect c'est certain, pourtant la mémoire collective se souviendra du meilleur. Inévitablement tout à été dit ou presque sur Voltaire, et bien non, on ne sait pas tout si on ne lit pas JIHEL, je pense qu'il y a quelque chose d'extraordinairement puissant dans les images que nous délivre cet artiste, et moi pauvre fou amateur je n'ai que des mots, de simples mots, faibles de surcroît, pour exprimer un vrai coup de foudre pour son talent unique.

J'ai en mémoire une phrase de JIHEL que j'ai glané quelque part, ici ou ailleurs, qui disait ceci, je cite : "Il ne faut jamais se comparer aux autres, on vous copie, et alors? Rien n'est fixe, tout est à tout le monde, il suffit de le réinventer, de se réinventer, de trouver d'autres idées, d'autres formes, un malaxage du temps qui fait craquer le vernis de la possession. Je veux que l'on manipule mes propres dessins, l'autorisation n'est pas de mon fait, cassons les règles et les codes et cessons d'être toujours la pute de quelqu'un ou de quelque chose.

ÉPOUSTOUFLANT....Non ? Un acte d'anarchie sans précédent, par cette phrase, il se donne le droit de tout réinterpréter à sa manière, de tout revisiter à son souffle, il donne aussi le droit d'être remanié à souhait.

C'est ça JIHEL, un peu déconcertant, limite hors la loi, mais c'est ça.

Tout cela dit me ramène à Voltaire et me permet de mieux comprendre la trame des multiples dessins que nous lègue ce libertaire hors du commun, son analyse froide va déranger mes acquits sur l'écrivain et le philosophe, sur ses rapports à Frédéric II déjà si complexes, sur ses succès et déboires amoureux de Emilie du Châtelet à Madame Denis, sur ce Franc maçon sans tablier toute sa vie et qui va le devenir au crépuscule de son existence. Les piques incessantes sur la loge des neuf sœurs sont souvent du plus bel effet (Seul un initié peut connaître aussi bien les rouages de l'ordre philosophique) même si l'on reste toujours sur sa faim comme dans l'attente d'une autre révélation, d'une suite qui ne viendra jamais ou qui est déjà passée sans que vous vous en rendiez compte, ou encore qui ne passera jamais. Jihel n'est pas un fidèle, il agit à sa guise, il dessine, il imprime, il range dans un de ses multiples tiroirs et les cartes ne voient jamais le jour, il est déjà passé à autre chose. Tout ceci pour dire qu'il reste des trésors à découvrir dans l'essaimage de ses lieux d'accostage, Turin, Berlin, Nouméa, Paris, le Nord, le Sud....

Au contraire des historiens maçonniques il aura le culot de dire à juste titre que la loge citée plus haut n'était pas si progressiste qu'on a bien voulu le dire et qu'elle s'adaptera surtout aux cours des événements? Mais qui fera attention à ce petit dessineux aussi érudit soit-il ? On balaiera d'un revers de main en prétextant les excès de la caricature, je l'ai si souvent entendu dire...Et puis de plus, un anar...Allons ce n'est pas sérieux, revenons à l'académique.

Puisse ce site me permettre de délivrer un souhait, celui de découvrir encore et encore les pans manquants à mon suivi d'images. 
 

Madame Sonthène DIRKIJIAN

Groupement d'études Voltairiennes

SUISSE. 

2016 : Jihel créé par Janick Jacquet 

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon